Wat Aham, la maison des esprits gardiens de Luang Prabang


Le Vat Aham est un petit temple formé par le temple lui-même et deux anciens stupas. Il a été construit en 1818 sur le site d’un temple beaucoup plus ancien datant de 1527. La légende locale dit que les esprits gardiens de Luang Prabang résident en lui.

Entre la rue et le temple se trouvent deux très grands et vieux arbres banians dont on dit qu’ils abritent les esprits gardiens de la ville de Luang Prabang. A côté du Wat Aham se trouve le Wat Wisunalat, une porte reliant les deux temples.

Pu No Y Na No : Les esprits gardiens de Luang Prabang

On pense que vers le 14ème siècle, sur le site où se trouve aujourd’hui le Wat Aham, un sanctuaire a été construit pour Pu No et Na NoLes deux. les esprits gardiens de Luang Prabang

Près de deux siècles plus tard, sous le règne du roi Fothisarath, les sanctuaires ont été détruits. Le roi était un bouddhiste dévoué qui travaillait pour pour mettre fin à l’animisme et au culte spirituel.

Ce roi a fait détruire les sanctuaires et a construit un temple bouddhiste sur le site, le Wat Aham. Peu après que la ville de Luang Prabang ait été touchée par plusieurs catastrophes, dont des maladies, la sécheresse et de mauvaises récoltes, la population locale a cru que la destruction des sanctuaires spirituels en était la cause.

Sous le règne du roi suivant, les sanctuaires ont été reconstruits. Lorsque les maisons des esprits ont été à nouveau détruites au XXe siècle, on a cru que les esprits s’étaient installés dans la grande les arbres banians sur le terrain du temple. Aujourd’hui encore, on se souvient des esprits lors des célébrations du Nouvel An au Laos.

Le temple Wat Aham

Le temple était construit en 1818. Deux tigres gardiens flanquent les marches de l’entrée principale, et à côté d’eux se trouvent Hanuman et Ravana, deux personnages du Phra Lak Phra Ram, la version laosienne de l’épopée indienne Ramayana.

La structure a un toit à trois niveaux et son porche avant est soutenu par quatre piliers avec des capitales dorées en forme de fleur de lotus. La façade avant est décorée de façon complexe en or et en rouge.

Le fronton rouge au-dessus de la porte principale contient une belle représentation sculptée d’un bouddha assis entouré de motifs de fleurs de lotus. Les panneaux de porte sont magnifiquement décorés de divinités sculptées et dorées.

Les maisons du temple un grand Bouddha assis sur un piédestal entouré d’un certain nombre d’images plus petites. Les murs sont recouverts de peintures murales colorées représentant des scènes des histoires du Jataka, les histoires des vies antérieures du Bouddha.

Bouddha géant du temple Wat Aham

D’autres peintures murales contiennent des scènes de l’enfer bouddhiste, avec des représentations assez vivantes des punitions et des tortures reçues par ceux qui y restent. C’est l’un des temples de Luang Prabang qui mérite d’être visité.

Comment se rendre au Wat Aham

Le Vat Aham est situé sur la route de Phomathat, près de la rivière Nam Khan, juste au sud de la montagne sacrée du Mont Phousi à Luang Prabang.

Heures d’ouverture et d’entrée

Heures : Tous les jours à partir de de 8h à 17h.

Entrée : L’entrée est 5.000 Kip par personne.

Des photos : Allie Caulfield