Tourisme en France: les endroits incontournables

Vous pensez que la France n’a aucun secret pour vous ? C’est que vous n’avez pas encore tout visité ! L’Hexagone regorge de petits spots qui valent le détour, et qu’un grand nombre de touristes n’ont pas encore pris le temps d’explorer. Vous souhaitez voir un autre visage du pays mythique ? Nous vous donnons quelques idées de destinations à faire… ou à refaire.

Le château de Guédelon

Si le nom de ce premier site ne vous dit rien, c’est que vous n’avez pas encore visité tous les châteaux forts de Bourgogne. Le bâtiment est une vieillerie qui donnerait le frisson aux amateurs d’histoires de fantômes, et fascinerait les fans d’architecture du XIIIème siècle. Pour les premiers, les chances de rencontrer un être surnaturel ne sont pas très élevées : les bruits du vent constituent les seuls activités sonores inhabituelles qui titilleront leurs oreilles. Pour les seconds, il y aura largement de quoi satisfaire leur curiosité : les matériaux, comme les procédés de construction, renseignent sur l’évolution de l’architecture sur son époque.

Les remparts du Mont Saint Michel

Les touristes qui feront un tour vers la Normandie pourront visiter le mont saint michel et ses célèbres remparts. Le site figure parmi les patrimoines reconnus par l’UNESCO, et fait partie des spots les plus courus par les touristes. Vous l’aurez devinez : le spot est emblématique, et retrace l’histoire de l’architecture du 11ème jusqu’au 16ème siècle. La bâtisse principale n’est pas la seule à attirer : le mont regroupe un bon lot de restaurants, de musées et autres commerces qui font les yeux doux à leurs visiteurs. Son véritable atout reste cependant son design colossal, qui ne laisse personne indifférent.

La fontaine de Fontestorbes

Ce troisième spot se situe an Ariège, à proximité de Bélestat. A première vue, ce n’est qu’un gros tas de rochers au milieu duquel s’évade une fontaine généreuse. Le site n’aurait toutefois pas sa réputation s’il n’avait pas un petit truc en plus. en effet, il s’agit de l’écoulement intermittent de l’eau : celle-ci arrive en cascades pendant exactement 36mn et 36s, et s’arrête durant 32mn et 30s. On pourrait penser que c’est un écoulement artificiel : il est cependant tout ce qu’il y a de plus naturel, et son intermittence s’explique par la constitution de deux bassins qui se vident et se remplissent successivement.

Le passage du Gois

Le passage du Gois est un passage sous la mer qui se montre rarement à marée haute, et qui présente une longueur de 4,2km. A marée basse, il relie la fameuse île de Noirmoutier au continent. S’il est recommandé de la traverser en vélo ou en voiture, il est plus intéressant d’y passer à pied. Cette option est cependant risquée, car souvent la marée surprend tous le monde en remontant subitement, ce qui prendra les touristes au piège. Le spot a tout ce qu’il faut pour séduire les photographes amateurs. Le passage n’est pas seulement indiqué pour respirer l’air marin : il est aussi recommandé si vous voulez découvrir un nouveau visage du paysage normand.

Le cimetière de Morne à l’Eau

Le paysage de Morne à l’Eau trouve un intérêt particulier auprès des touristes qui ne craignent pas le macabre. Ici, la vue a quelque chose de festif : les tombeaux prennent des aspects colorés, et n’ont donc rien des sépultures ternes qu’on peut retrouver en métropole. L’excentricité est au rendez-vous, et il faudra sans doute regarder à deux fois avant de comprendre réellement à quoi vous avez affaire. La nécropole affiche une identité très marquée, et montre une personnalité peu commune sur un territoire français. Les coutumes y ont encore toute leur place : les traditions de la toussaint sont des must-see pleins de moments forts qui donnent une toute nouvelle dimension à la vie après la mort.